Je  suis  un  jeune  espoir de  la chanson française.
Depuis cinquante ans.
Ne reculant jamais devant une folie, j'ai débuté dans l'enseignement.
Puis  j'ai  pris  un virage vers l'artisanat, un second vers l'architecture, un autre vers l'aménagement foncier, sans cesser, sur ce parcours sinueux, de gratouiller ma guitare  et d'écrire  des  chansons.   J'ai fini par comprendre que, plutôt
qu'au paradis, c'est dans la musique qu'était le salut de mon âme.  Sauvé !
Mes chansons me racontent, mes spectacles me mettent à nu. J'aime ça.
Nourri au Brassens et au Boby Lapointe arrosés de Trenet, j'ai assez d'estomac pour ne pas renier ces nourritures. Et même pour les revendiquer.
Et pour choisir les musiciens qui m'accompagnent, je ne suis pas difficile : je me contente de ce qu'il y a de mieux.